Translittération

I. Présentation :

La translittération suivante est une variante du système créé le 11 janvier 2010 et référencé sous la norme ISO 233-2 (1993). Elle été établie par la direction scientifique du CMAM (Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes) pour l’adopter comme système de référence dans les publications scientifiques du Centre.

Le choix de la norme ISO 233-2 (1993) est basé sur trois critères (avantages) principaux :

    1. Facilité de la translittération et disponibilité des caractères qui y sont nécessaires dans la majorité des applications de rédaction.
    2. Utilisation d’un caractère unique pour chaque lettre
    3. Restitution standard et homogène du système vocalique qui met en valeur la prononciation des termes en langue arabe et prend en considération les spécificités des termes vernaculaires.

II. Translittération des consonnes

Caractère arabe

Nom du caractère

Translittération majuscule

Translittération minuscule

Prononciation et description

ب

باءʾ

B

b

comme balance

ت

تاءʾ

T

t

comme tasse

ث

ثاء ṯāʾ

comme thin (en anglais)

ج

jīm جيم

J

j

comme Julien

ح

ḥāʾ حاء

Lettre pharyngale spirante/sourde

خ

ẖāʾ خاء

comme nacht (en allemand)

د

dāl دال

D

d

comme dormir

ذ

ḏāl ذال

comme the en anglais

ر

ʾ راء

R

r

Prononciation du R roulé

ز

zāy زاي

Z

z

comme Zarlino

س

sīn سين

S

s

comme salon

ش

šīn شين

Š

š

comme chanter

ص

ṣād صاد

Dentale spirante emphatique/sourde.

ض

ḍād ضاد

Dentale occlusive emphatique / sonore.

ط

ṭāʾ طاء

Prononciation palatale de la lettre T

ظ

ẓāʾ ظاء

comme that en anglais avec une prononciation lourde

ع

‘ayn عَين

Laryngale spirante/sonore

غ

ġayn غَين

Ġ

ġ

comme le R parisien

ف

ʾ فاء

F

f

comme fête

ق

qāf قاف

Q

q

prononciation uvulaire occlusive

ك

kāf كاف

K

k

comme Cadre

ل

lām لام

L

l

comme Larme

م

mīm ميم

M

m

comme manger

ن

nūn نون

N

n

comme nager

ه / هـ

ʾ هاء

H

h

comme how en anglais

و

wāw واو

W

w

comme with en anglais

ي

ʾ ياء

Y

y

comme yankee en anglais

III. Translittération des voyelles et signes diacritiques

Caractère arabe

Nom du caractère

Translittération majuscule

Translittération minuscule

Prononciation et description

أَ

فَتحة

fatḥa

A

a

comme Art

أُ

ضَمّة

ḍamma

U

u

comme Or

إِ

كَسرة

kasra

I

i

comme Italie

آ

فَتحة ممدودة

fatḥa mamdūda

Ā

ā

Un (a) allongé

أُو / ؤُو

ضَمّة ممدودة

ḍamma mamdūda

Ū

ū

comme

إي / ـئي

كَسرة ممدودة

kasra mamdūda

Ī

ī

Un (i) allongé

ءْ / ؤْ /ئْ

سكون

sukūn

ʾ

Un coup laryngal brusque, généralement à la fin du signe diacritique.

IV. Translittération des diphtongues

Caractère arabe

Translittération majuscule

Translittération minuscule

Prononciation et description

أَوْ

AW

aw

أَيْ

AY

ay

V. Autres considérations

V.1. Translittération des lettres de prolongation

a) Lorsqu’elles jouent le rôle de lettres de prolongation, les lettres (ي ، ى ، و ، ا) sont restituées par le symbole de la voyelle longue (mamdūda), c’est-à-dire respectivement par, « ā », « ū » et « ī ».

[الفارابي] => al-Fārābī

[الشرق الأقصى] => al-Šarq al-aqṣā

b) Dans les autres cas, les lettres ي et و sont restituées respectivement par « y » et « w ».

Exemple :

الولاية => al-wilāya

V.2. Traitement de l’article (ال)

L’article défini ال, quelle qu’en soit la vocalisation, est restitué par « al- ». Exemple : السياسة]  => al-siyāsa (et non as-siyāsa)[. Si le alif (ا) disparaît, le « a » n’apparaît pas en translittération (par exemple dans le cas de la préposition ل ).

Exemples :

[بالقاهرة] => bi-l-Qāhira

[للأمير] => li-l-amīr

V.3. Translittération de hamza (ء)

a) La hamza initiale n’est pas restituée. Exemple :[أمير => amīr]. Dans tous les autres cas, que ce soit avec ou sans lettre support, la hamza est translittérée par le signe diacritique (ʾ). Exemples :

[المسؤول => al-masʾūl]

[الهيئة => al-hayʾa]

[الماء => al-māʾ]

V.4. Translittération de la šadda (ــّـ)

La šadda est restituée par le redoublement du caractère latin concerné.

Exemple : [مكّة => Makka]

V.5. Translittération spécifique de quelques prépositions et conjonctions

Les prépositions li, bi et ka (ل ، ب ، ك) ainsi que les conjonctions wa ou fa ( و ، ف ) sont jointes au mot qui suit. Elles en sont séparées en translittération par un trait d’union.

Exemples :

لسمير => li-Samīr

تاريخ العلوم وتصنيفها في العالم الإسلامي => Tārīẖ al-ʿulūm wa-taṣnīfuhā fī al-ʿālam al-islāmī

V.6. Lettres non restituées en translittération

Les lettres non prononcées à la fin des mots ne sont pas concernés par la restitution à la translittération.

Exemples :

[القوّة => al-quwwa (et pas al-quwwat)]

[فتحوا => fataḥū]

V.7. Caractères tunisiens (maghrébins)

Le caractère ڤ (utilisé souvent au Maghreb pour les noms propres) est restitué par la lettre latine « g ».

V.8. Les Noms propres

Il est souhaitable de ne pas appliquer la translittération pour les noms propres des célébrités, notamment actuelles (auteurs, artistes, politiciens, hommes et femmes de média. Tout autre nom propre doit être restitué à la translittération.